Tribune de l'opposition - Châtillon

Septembre 2022

La modification N°5 du Plan Local d'Urbanisme (PLU), soumise à enquête publique en mai dernier, vise entre autres, à mettre en place des mesures favorables à l'environnement. Parmi celles-ci, il a été inscrit la création d'une bande d'inconstructibilité large de 5 mètres, qualifiée "d'espace paysager ou récréatif à protéger", sur des propriétés privées, autour de la parcelle du Treuil de carrières AUBOIN.

D'autres "espaces paysagers ou récréatifs à protéger" au nombre de 16, avaient déjà été listés lors de la Modification N°4 du PLU, frappant ainsi d'inconstructibilité des espaces publics mais aussi des propriétés privées qui, comme l'ont signalé les riverains du Treuil, se retrouvent avec une valeur foncière très diminuée.

Bien que nous soyons tous demandeurs d'une politique publique en faveur d'un aménagement du territoire plus respectueux et protecteur de l'environnement et qui développe les continuités écologiques déjà initiées, il nous semble préjudiciable d'obérer toute possibilité d'extension, surélévation, voire de construction neuve, sur des propriétés privées riveraines d'espaces verts publics ou privés.

Protéger l'espace vert du Treuil en interdisant autour de sa parcelle toute construction sur une bande de 5 mètre de large prise sur les propriétés riveraines entraîne bien une "restriction d'usages pour les propriétaires", contrairement à ce que répondent l'EPT et la Ville à la question de la Commissaire enquêteur sur ce point.

Nous pouvons nous interroger sur le mode de fonctionnement du Territoire (EPT) et des relations qu'y entretiennent entre elles les différentes communes qui le composent, quand nous constatons que le stationnement est devenu payant rue des Roissys, uniquement côté Clamart, mais avec la gratuité pour les résidents clamartois !

La réciproque n'ayant pas été faite coté Châtillon, ce sont donc les châtillonnais les grands perdants de cette décision prise visiblement sans concertation avec les habitants, puisque les clamartois peuvent se garer des deux côtés gratuitement et les châtillonnais n'ont que leur côté gratuit, quand il n'est pas déjà occupé !

Nous attendons un peu plus d'entente et de communication entre les décideurs, pour que nos administrés ne fassent pas les frais de dysfonctionnements et ne soient pas défavorisés comme c'est le cas aujourd'hui rue des Roissys.

Cette période de vacances s'accompagne de fortes chaleurs souvent préjudiciables aux plus fragiles et il est important de bien suivre les recommandations sanitaires pour éviter les coups de chaleur, boire plus d'eau, fermer les volets, prévenir un proche ou la mairie si besoin...

Bonnes vacances à tous !


Valérie Devay : v.devay@chatillon92.fr

Carole Guillerm, députée-suppléante, conseillère régionale : c.guillerm@chatillon92.fr

Patrice Hauchard : p.hauchard@chatillon92.fr

Sylvie Laffore-Mysliwice : s.laffore@chatillon92.fr